Duncan s’oppose au budget NPD-Libéral qui ne fait qu’augmenter l’inflation et la dette

CORNWALL – Aujourd’hui, le député local Eric Duncan (Stormont-Dundas-South Glengarry) a réagi à la publication du budget 2022 du gouvernement fédéral, en soulignant son opposition à l’entente entre le NPD et les libéraux qui ajoutera 50 milliards de dollars en nouvelles dépenses et maintiendra des niveaux d’inflation élevés.

“Les Canadiens doivent savoir qu’aucune des nouvelles dépenses du budget NPD-Libéral n’est payée, mais qu’elle s’ajoute à une dette fédérale déjà stupéfiante de 1.2 billion de dollars pour 2022. Il n’y a littéralement pas de plan pour équilibrer un jour le budget, mais plutôt 50 milliards de dollars de nouvelles dépenses sur la carte de crédit du pays pour que quelqu’un d’autre trouve comment payer plus tard.”

“En politique, il est facile de dire à quoi vous allez dépenser de l’argent. C’est une autre chose d’expliquer comment vous allez le payer,” a ajouté M. Duncan. “Le taux d’inflation le plus élevé en 30 ans et l’augmentation du coût de la vie sont le résultat de ces dépenses levées. La réponse actuelle n’est pas d’aggraver la crise, mais d’alléger les taxes sur les prix élevés de l’essence, de relancer complètement l’économie et de permettre à davantage de personnes de trouver un emploi. Ce budget fédéral n’est pas viable, et il ne rend pas la vie plus abordable pour les Canadiens.”

Bien que Duncan s’oppose au budget et à la politique de dépenses des libéraux et du NPD, il en a profité pour noter que le budget 2022 a finalement repris une idée conservatrice de longue date concernant l’interdiction des acheteurs étrangers sur le marché immobilier résidentiel.

“Depuis des années, nous demandons au gouvernement d’interdire aux acheteurs étrangers d’entrer sur le marché canadien pour faire grimper encore plus les prix dans un marché immobilier déjà saturé,” a déclaré M. Duncan. “Bien que je craigne que cette proposition soit trop tardive, étant donné que le prix des logements a déjà doublé ces dernières années, les prix des logements et des loyers continuent d’être des problèmes majeurs dans notre région. Je veux voir plus de détails sur cette proposition, mais quoi qu’il en soit, dans l’ensemble, la stratégie libérale en matière de logement a été un désastre, chaque mesure clé ayant empiré la situation des marchés du logement et de la location—avant, pendant, et maintenant après la pandémie.”

Le budget a été déposé à la Chambre des communes à 16 h, aujourd’hui, par la vice-première ministre et ministre des Finances, Chrystia Freeland. Malheureusement, la Chambre ajourne ses travaux vendredi pour une pause de deux semaines, de sorte que les députés ne pourront pas poser les questions nécessaires et demander des comptes au gouvernement à la Chambre des communes avant la fin du mois d’avril.

-30-

Pour obtenir plus d’informations:

Adrian Bugelli
Adjoint administratif du député Eric Duncan
613-937-3331